Open Nav

MOI AUSSI JE SUIS BARBARA

Pierre Notte

Grande scène Dès 14 ans tarifs D : 20€/15€/10€/10€/6€ 1h20
Réservez vos billets

C’est la pièce d’une famille dévastée : la mère, les enfants, le père absent. Le mensonge, l’hypocrisie, l’aveuglement, les solitudes… Et tout explose ici, dans cette petite cuisine où une mère cuisine, cuisine et cuisine encore pendant que le fils se mure dans le silence, une fille se découpe et une autre décide qu’elle est Barbara…

C’est une pièce grinçante, qui joue des désastres intimes.
Les répliques sont là, malignes, voltigeuses, drôles et féroces.
Les chansons de Barbara sont là également pour chanter leur monde. Ou tenter au moins de le ré-enchanter…

« On reste bluffé par la présence et la force d’incarnation
de Pauline Chagne en Barbara. (…) Une émotion et une sensibilité qui enchanteront les fans de Barbara et donneront envie aux autres de redécouvrir la force du répertoire de cette interprète qui a tant marqué l’histoire de la chanson française. » Le Monde

« La pièce de Pierre Notte ausculte la névrose familiale
et son échappatoire possible en chansons : hommage à Barbara et révérence au pouvoir salvateur de l’art ! » La Terrasse

« C’est loufoque, c’est vif, c’est émouvant. » La Provence

Auteur : Pierre Notte, sur une idée originale de Pauline Chagne • Chansons : Barbara
et Pierre Notte • Mise en scène : Jean-Charles Mouveaux, assisté d’Esther Ebbo
Avec : Pauline Chagne, Barbara Lamballais, Valérie Vogt, Augustin Bouchacourt et Clément Walker-Viry au piano • Lumières : Pascal Noël Scénographie : Jean-Charles Mouveaux • Adaptation musicale : Clément Walker-Viry Costumes : Bérengère Roland • Photos : Paule Thomas ou Paul Evrard

Production : Arts & Spectacles Production. Avec le soutien de Espace Saint Exupéry – Franconville, Théâtre Traversière – Paris, Espace Sorano – Vincennes. Remerciements à Bernard Serf

Pierre Notte est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.
Il a été nommé à cinq reprises dans la catégorie « auteur » aux Molières, il a reçu le prix jeune talent de la SACD, le prix Émile Augier de l’Académie française et le prix Beaumarchais 2017 du Figaro.