Scène et Public (Pierre Notte)

L’HOMME QUI DORMAIT SOUS MON LIT

VEN 17 MARS 20H

Réservez vos billets
Grande scène Dès 15 ans Tarifs: de 6€ à 20€ 1h20
L’HOMME QUI DORMAIT SOUS MON LIT

« Un bon migrant est un migrant qui se suicide de lui-même, proprement, sans engager la responsabilité de la France, de l’Allemagne ou de l’Italie. Mais on compatit, on n’est pas des chiens. »

L’Homme qui dormait sous mon lit esquisse un présent prochain où une indemnité serait allouée à ceux qui hébergent un réfugié, mais à qui une récompense supplémentaire serait accordée au cas où ledit réfugié, poussé à bout, se suiciderait.

Trois comédiens incarnent les entités contraires et monstrueuses d’une fantaisie macabre. Pris au piège entre une Europe acculée, incapable, et l’impuissance mondialisée, voilà le monde des humiliés qui appelle au secours. C’est une pièce de guerre, un combat du début à la fin, une mise à mort avec arbitre. C’est saignant, rapide et hargneux.

La pièce se joue sans décor, sans accessoire. Une chaise exceptée, lieu clé de l’assise, du pouvoir, du repos possible du guerrier. Les tremblements de terre, récurrents, laissent place pour finir aux trois temps d’une valse douce, moment de rapprochement possible, de réconciliation. Il s’avéra possible peut-être, au bout de ce conte noir, de vivre ensemble ! Entente rêvée entre les êtres, entre les peuples, mariage des différences…

Car on est aussi là pour ça, rêver un peu, après avoir ri tant bien que mal du désastre.

Une pièce écrite et mise en scène par Pierre Notte

Avec Muriel Gaudin, Silvie Laguna et Clyde Yeguette • Régisseuse Lumière Leslie Horrowitz