Journal de bord d’une médiatrice culturelle 4/4

Annonce du gouvernement…retour du confinement prévu… Tensions… la journée aura une saveur particulière…

9h Work in progress : l’équipe artistique se réunit dès 9h afin de partager croissants ( merci Eric ) et café, et de définir le déroulement de la journée avec Nadège.

10h : Premier temps au plateau sur la grande scène. Par un exercice simple, Nadège rappelle les fondamentaux de ce que signifie s’adresser à un public : être entièrement là, physiquement et mentalement dans l’instant présent, concentré sur soi mais aussi sur les autres.

 

Nadège vient poser ce matin, trois repères pour le travail collectif à venir :

 

  • Le premier se nomme exigence, mot essentiel quand on souhaite aller au bout d’un geste artistique. Elle préfère prévenir les participants : « parfois ça sera chiant ! » Car le théâtre c’est aussi reprendre, refaire tout en donnant l’illusion de quelque chose de spontané, de vivant… Ce qui implique au-delà du faire de s’interroger sur ce que signifie s’adresser à un public ? Comment on choisit de s’adresser à lui ? Qu’est ce qu’on a envie de dire, de montrer ? Qu’est-ce qu’un acte artistique ?
  • Le deuxième se nomme Michel Simonot, cet homme de théâtre, né en 1943, qui a proposé à Nadège un texte inédit intitulé « L’autre Rive» pour ce projet et qui sera présent lors de la présentation de celui-ci. Ce texte fera lien entre les participants et les intervenants artistiques. Découverte de l’auteur à travers des extraits de ses autres pièces.
  • Le troisième se nomme liberté…liberté de penser, d’être soi, de décider

Une fois le cadre posé, les propositions seront construites ensembles pour qu’elles reflètent l’imaginaire d’un collectif.

 

12h15 : Suite à ce premier temps de découverte nous remettons avec Isabelle H, l’administratrice du Point d’Eau, un contrat d’engagement artistique à nous retourner ( signé par eux et leurs parents ) pour pouvoir poursuivre le parcours jusqu’à la création en mai 2021.

 

14h : Reprise des répétitions : en vue d’un temps fort prévu à 15h pour se montrer les choses. L’occasion pour Eric de glaner encore des images de chaque atelier dans l’optique de créer une « constellation de portraits » qui serviront à donner forme à cette première étape du projet, mais qui sera aussi un support pour la communication de celui-ci auprès d’autres jeunes.

 

15h.  Moment intense…où l’on navigue en tant que spect-acteur pour la première fois entre la poésie percutante de Michel Simonot, les premières chorégraphies, les morceaux musicaux…Pour finir sur un flash-back de ces quelques jours grâce au montage vidéo d’Eric.

Pour cette première, l’émotion est palpable, le directeur, Gérald Mayer ainsi que Pauline Meyer, la chargée de communication partage avec nous ce moment.

Pour l’ensemble des participants, de manière concrète, le voyage du je…au nous, s’est réalisé. Nous n’avons plus en face des jeunes, venus avec leur animateur, leur ami(e)…mais bien un groupe engagé dans une dynamique de création où chacun a pris sa place.

Ils sont tous partants pour poursuivre l’aventure,

Nous aussi…