Médiation Culturelle
18 janvier 2021

Journal de bord d’une médiatrice culturelle 2/4

10h/12h30 : On prend les mêmes participants et on recommence mais avec deux nouvelles disciplines à découvrir :

L’atelier vidéo, animé par Eric. En guise d’introduction, il propose au groupe de se questionner sur la pratique du selfie, l’image qu’on a de soi… et demande à chacun de réaliser son autoportrait à l’aide du téléphone. Il invite aussi chacun à réfléchir l’image de soi qu’on souhaite donner et pourquoi on se comporte différemment quand on se sait filmé et regardé…

CONCENTRATION / IMAGE / VOYAGE / REFLEXION / POINT DE VUE… autant de mots utilisés par les jeunes pour restituer cette première séance d’éducation à l’image.

L’atelier hip hop, animé par Hyacinthe, commence par un échauffement en musique et une introduction à la culture hip hop.

Puis chacun proposera un geste, une attitude pour se représenter… quelqu’un en train de boxer, de faire du feu, de « gesticuler » à l’italienne, de dormir… autant d’individualités qui prennent corps et se mélangent, se rencontrent et par action de mimétisme reproduisent les gestes des autres… première chorégraphie improvisée en fin de séance.

13h : Après le repas, distribution de stylos, chaque participant s’installe devant sa feuille. Devant tant de concentration, je lance, comme une boutade : « Obéir, est-ce le contraire d’être libre ? » et chacun recopie l’énoncé… les réflexes d’écoliers n’étant jamais loin. Mais ce que je leur demande d’écrire, c’est tout simplement, leurs choix. Et oui, voilà venue le temps de la décision, de leur décision : quelle discipline ont-ils envie d’approfondir, ou même d’élire pour la suite de leur parcours. Être danseur, slameur, compositeur, vidéaste… ?

Pour certains le choix est fait, pour d’autres c’est un peu difficile, mais il reste encore le lendemain pour se déterminer…

A suivre….