Open Nav

Portrait de résidence : Théâtre de l’homme inconnu

20 août 2020

Interview réalisée lors de la résidence du Théâtre de l’homme inconnu

1 – Présentez-vous en quelques mots :
Le Théâtre de l’Homme Inconnu, Cie strasbourgeoise, travaille sur une recherche stylistique forte où la forme veut révéler l’être, et questionne l’homme, la société, leurs liens à la vie et à l’esprit jusque dans l’événement quotidien.

2 – Depuis quand êtes-vous dans ce processus de création ?
Nous planifions et travaillons sur ce projet depuis environ 1 an et demi. La résidence au Point d’Eau correspond à la première période de répétition.

3 – Quel est l’objet de cette résidence au Point d’Eau ?
Les premières répétitions, l’appropriation de la thématique, le façonnage des personnages et des types et la mise en situations…

4 – Quelle a été votre inspiration pour ce spectacle ?
Nous souhaitons offrir une œuvre d’envergure, mêlée d’humour et de sagesse de l’incomparable Shakespeare. Nous travaillons à mettre en images vivantes et changeantes la thématique de l’être et de son apparence…
Et comment dans le chaos composite des expériences et épreuves – souvent inextricables du quotidien – une réalité plus profonde, une sagesse s’exprime. Chaque événement isolé porte ce double visage comme une énigme, un voile qu’il faut pouvoir soulever !

5 – Quel message voulez-vous faire passer à travers cette création ?
… Un questionnement sur l’être et l’apparence

6 – Si vous deviez résumer votre résidence/création en un mot ?
Pour cette première résidence : développer dans le corps et le mouvement la vie débordante de ces figures shakespeariennes, s’emparer du style et de la thématique de la pièce.