Open Nav

Portrait de résidence : Libellule Production

16 août 2020

Interview réalisée lors de la résidence de Libellule Production

1- Présentez-vous en quelques mots
Je m’appelle Marie Hattermann, je suis comédienne strasbourgeoise et je pratique l’improvisation depuis 16 ans. Après avoir joué dans différentes compagnies, je souhaitais monter un groupe de travail autour de 2 axes précis dans l’improvisation théâtrale : la mise en scène et l’interprétation. Libellule Production est né. Le groupe est composé de 4 comédiens (Nathanaël Kahn, Agnès Bourgeois, Dan Seyfried et moi-même), d’un musicien (Thibault Vançon) et d’une technicienne lumière (Morgane Viroli). Cette dernière nous rejoindra pour la résidence.

2- Depuis quand êtes-vous dans ce processus de création ?
Ce processus de création a commencé en septembre dernier, où nous avons lancé notre saison de recherche à raison d’un labo de 2 jours par mois.

3- Quel est l’objet de cette résidence au Point d’Eau ?
Le but principal de cette résidence est de confronter le travail de jeu / mise en scène / musique au plateau et de lancer la création lumière.

4- Quelle a été votre inspiration pour ce spectacle ?
Le point de départ de cette recherche est très personnel. J’apprécie énormément l’improvisation théâtrale et souhaitais aller plus loin dans ce domaine, pousser les curseurs du jeu pour créer une proposition improvisée certes, mais avant tout théâtrale. Mes références dans le domaine sont à la fois au niveau du jeu d’acteur (notamment la technique Meisner), de
l’écriture théâtrale (Alain Knapp) et de la mise en scène improvisée (Keith Johnston, Randy Dixon, Del Close).

5- Quel message voulez-vous faire passer à travers cette création ?
Nous souhaitons élargir la palette, agrandir le paysage de l’improvisation théâtrale sur le territoire, montrer qu’une autre façon de faire est possible et tout aussi intéressante que les autres. Il faut de tout pour faire un monde !
Pour ce qui est du contenu, l’histoire racontée sera chaque fois différente, évidemment 🙂

6- Y’a-t-il une technique, compétence ou particularité développée ou mise davantage en valeur
dans cette création/résidence ?
Comme dit précédemment, aborder l’improvisation sous l’angle de la mise en scène et du jeu d’acteur est un réel défi que nous voulons relever.
Pour ce faire, l’un des comédiens prend le rôle du metteur en scène (que nous nommons metteur en jeu) et dirige les comédiens en direct. Cela permet de creuser de nombreuses techniques de mise en scène, tout en accompagnant les comédiens qui, de fait, n’ont plus qu’à se consacrer pleinement au jeu et à l’instant présent.

7- Si vous deviez résumer votre résidence/création en un mot ?
Ce sera le 1er moment où nous pourrons mélanger tous nos ingrédients au plateau, pour qu’enfin toutes nos recherches deviennent spectacle.